Agglo Plaine Commune
 Vous êtes ici :

Participer

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Une métropole écologique ?

312
votes

des parkings près des gares RER ?

Publié il y a 2 ans par NoiseurFou dans Une métropole écologique ?

Je ne comprends pas pourquoi on ne construit pas de parkings en toute proximité des gares RER, comme c'est le cas en province, où les gens laissent très facilement leurs voitures dans ces parkings pas chers et vont "en ville" avec le tram. C'est plus économique pour eux, plus facile (pas de bouchons, pas besoin de se garer...) et donc écologique.

J'habita Saint-Denis, mais assez loin des gares RER par le bus. Ce serait très utile. Mais peut-être que l'objectif écologique se heurte à Â  des considérations financières liées au prix du foncier ?

3 Commentaires
3 Commentaires
Pour voir loin regardez de près ;) - Saint-Denis
16 juin 2015 à 21h26
Entièrement d'accord avec vous. Je n'ai jamais compris pourquoi il n'y avait pas de garage à Â  voitures. Le plus absurde que je vis aussi, est le fait que nous ayons une réelle impossibilité de voyager en mixant VELO + transports en communs. Aucune infrastructure n'est pensée ou innovée en ce sens. Et puis les poubelles les déchets, c'est drôlement scandaleux aussi et tout autant écologique donc un art de vivre bien, sainement tout simplement proprement ensemble. les triples poubelles sont absentes de nos villes. Le bien vivre et respirer chiche !
wpjo - aubervilliers
28 juillet 2015 à 09h46
Si je ne fais que regarder le passé, la réponse à Â  la question "Une métropole écologique ?" est NON.

Je me limite à Â  donner quelques exemples pour illustrer mes propos:
- M Huchon avait commencé sa campagne sur le thème "Le département mle plus vert". Or, dans la pratique, cela a commencé par abattre toutes les arbres centenaires de l'avenue Roger Salengros à Â  la Courneuve. Cette très belle avenue qui par la suite est devenue une axe routière hideuse.
- ... et quand on fait planter des arbres au bord des routes, elles ne peuvent pas capter l'eau des chaussées et des trottoirs parce que toute cette eau, part directement dans les égouts.
- bien entendu, il n'est toujours pas possible de rejoindre l'aéroport CDG en vélo qu'au péril de sa vie.
- le Parc de la Courneuve ne semble intéresser que le secteur des BTP. Les sentiers et les petites routes y sont systématiquement élargis pour qu'on puisse y passer avec des gros camions.
- dans ce même parc, on a aménagé le lac supérieur pour la modique somme de 2,5 millions pour promouvoir la biodiversité. Le résultat est à Â  la hauteur des investissements: les oiseaux et le petit gibier n'a plus aucun buisson pour se faufiler dedans, pour se protéger, pour se cacher parce que tout le pourtour du lac est maintenant bordé des espaces piétonnes, parfois large de 8 mètres. Les déchets ont été déposé quelques centaines de mètres plus loin, entouré d'une clôture en plastique qu'on a "oublié" d'enlever.
- dans le même parc, on est en train de faire passer la double voie des chemins de fers à Â  quatre. Sur les plans et les dessins qu'on nous a présenté, ceci devrait prendre une bande de 8 mètres supplémentaires, dans la pratique, ce ne sont pas 8 mais bien 15 ou 20 mètres (des DEUX côtés du tracé existant) qui ont été prélevé.
- dans le même parc, on est en train de changer les délicates fontaines à Â  eau en fonte par des points d'eau on peu pas plus hideux et qui ne semblent à Â  aucune logique.
- ce même parc est souvent une poubelle ambiante en plein air, plus aucun sentier y est exempt des papiers et ceux qui ramassent le petit matin les ordures des autres ont été violemment apostrophés parce que leur chien court en liberté sans laisse ... le résultat, on le connaît.
- le transfert des services d'entretien de la mairie à Â  une niveau plus général (communauté de la communes) fait que le citoyen lambda n'a plus d'interlocuteur quand sa rue est sale, que les élus locaux n'ont plus de responsabilité directe et que le personnel dédié à Â  cette tâche, est maintenant payé par une autre collectivité territoriale. "Libérant" ainsi quelques centaines de postes au niveau municipal qu'oba aussitôt réaffecté à Â  d'autres tâches par d'autres fonctionnaires. Pour la ville d'Aubervilliers --avec un personnel pourtant pléthorique-- , on a vu ainsi se créer 300 postes de fonctionnaires en plus il y a dix ans.
et le pire ce sont les empreints toxiques. On s'est bien vanté de les avoir contractés ; on s'est encore mieux vanté de s'en être débarrassé à Â  prix d'or. Et les responsables de cet énorme gâchis n'ont jamais du quitter leur poste et ont toujours été mis en tête de liste pour qu'il soient réélus. C'est simplement scandaleux et inadmissible. Dans cette affaire je vise notamment Monsieur K., ancien élu d'Aubervilliers et ancien Conseiller général. Dans cette double fonction, il a causé pour des dizaines de millions de dégâts .... Quand on parle de démocratie, c'est peut-être le tout premier point à Â  changer ....
wojo - aubervilliers
28 juillet 2015 à 09h51
Et quant aux constructions nouvelles, pas un seul "puit canadien" en vue ce qui pourtant, diviserait la consommation liée au chauffage pour les maisons par TROIS. Si l'on parle réellement d'écologie, ce serait peut-être la toute première chose à Â  faire: creuser des puits canadiens partout.

ps: vous êtes tellement "écologiques" que vous ne savez probablement même pas de quoi je parle ... tristes pantins que vous êtes ...
Ajouter un commentaire

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

Dernières contributions

357
votes

Existe t'il des exemples de métropoles dans le monde qui ont des résultats en matière de réduction des inégalités ?

en savoir +

312
votes

Une métropole écologique ?

des parkings près des gares RER ?

Je ne comprends pas pourquoi on ne construit pas de parkings en toute proximité des gares RER, comme c'est le cas en province, où les gens laissent très facilement leurs voitures dans ces parkings pas...

en savoir +

319
votes

Est ce que cela ne dépend pas de la politique nationale menée ?

en savoir +

Contacter plaine commune

21, avenue Jules-Rimet

93218 Saint-Denis Cedex

Tél. 01 55 93 55 55

Du lundi au vendredi,

de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30